Naturapi

Laurent Comptable

Enfant du Livradois-Forez, Laurent connaît l’apiculture depuis longtemps : un voisin apiculteur, un fils qui tout petit s’est pris de passion pour les abeilles, il n’en fallait pas plus. Tous les deux débutent avec 1, puis, 6, 8, 12 ruches ! D’abord tout en Voirnot et maintenant avec quelques ruches Dadant, conduites « au naturel » avec beaucoup d’éléments fabriqués sur mesure.

Enfant, il n’était soi-disant pas un matheux. Le calcul mental sur les marchés avec ses parents l’a pourtant peut-être un peu aidé à jongler avec les chiffres, puisqu’il a entamé, après la troisième, un long cursus spécialisé en comptabilité, du CAP jusqu’au Bac. Du droit, une spécialisation en informatique, le passage par l’armée, et le voilà lancé dans la compta pure et dure, en cabinet. Et son arrivée chez Naturapi alors ? Une drôle de coïncidence :en 2015, une collègue du cabinet comptable décide de changer de cap pour un poste dans une entreprise qui vend… du matériel apicole. Ne connaissant rien à l’apiculture, elle demande quelques conseils avisés à Laurent. Elle obtient le job, et 2 ans plus tard, s’envole pour de nouvelles aventures. Le poste est donc vacant, Laurent l’apprend, envoie sa candidature… et entre chez Naturapi !

Nous avons depuis lors, la joie de travailler avec un comptable pas tout à fait comme les autres comme il aime le faire remarquer ! Féru d’apiculture, de bricolage, passionné par son jardin et par les plaisirs simples et rustiques de la campagne. Une joie de vivre sans faille, toujours un bon mot, disponible pour ses collègues et pour tous ses interlocuteurs. Il aime connaître les nouveautés apicoles, rencontrer les clients, partager des expériences d'apiculture, il maîtrise ainsi parfaitement le milieu dans lequel il travaille.

S’il gère aujourd’hui la compta générale, la facturation fournisseur ou encore le social, avec la plus grande rigueur, le tempérament jovial et la profonde sympathie de Laurent font de lui un collègue toujours à l’écoute et disposé à plaisanter, un vrai bon camarade !

C’est d’ailleurs sans chichi ni tralala, mais tout sourire et l'oeil canaille qu’il a bien voulu se dévoiler un peu plus au travers d’un petit portrait chinois :

Si tu étais un sens, tu serais ? 
La vue. En regardant quelqu’un, la connexion est immédiate, pas forcément besoin de parler. Et puis le beau provoque de l’émotion, c’est déjà beaucoup !

Si tu étais une plante (fleur arbre…), tu serais ? 
Une Gaillarde, c’est une fleur vivace, qui pousse en massif. Elle est simple, rustique, ses couleurs sont très vives, elle traduit la joie de vivre !

Si tu étais un outil ou objet du quotidien, tu serais ? 
Un couteau. Quand j’en ai un, je lui suis fidèle, je l’utilise en permanence. J’aime mon couteau Laguiole il ne me quitte pas, on peut toujours en avoir besoin !

Si tu étais un plat, tu serais ? 
Peu importe ce qu’il y a dans l’assiette, pourvu qu’il y ait du monde autour de la table, que ça ne demande pas trop de préparation pour que tout le monde profite ensemble d’un bon moment.

Si tu étais une musique, tu serais ? 
J’aime toutes les musiques, mais du Rétro-Swing, ça me plait ! C’est enjoué, rythmé !

Si tu étais un véhicule ?
Une Jeep Willys, mon rêve, je m’en offrirai une un jour. Kaki, incassable, parfaite pour filer à travers champs !

Si tu étais un vêtement tu serais ?
Une paire de Rangers, pas facile de les faire au début, mais inusables, brutes, ce sont des chaussures pour arpenter les bois, et moi je suis un peu bucheron !

Si tu étais un sentiment tu serais ?
L’amitié. Je fais chez l’autre avant de faire chez moi.

Si tu étais un animal tu serais ?
Un chien. Sociable, fidèle, et joueur !

Si tu étais une devise ou une expression, tu serais ? 
Je n’ai pas vraiment de devise, je fais les choses spontanément, je ne me donne pas une ligne de conduite, mais si je devais en retenir une, ce serait : "Ne vous mettez jamais en avant mais ne restez pas non plus en arrière »

Retourner au magasin