Mise en hivernage : Comment bien préparer ses colonies pour l’hivernage ?

3 septembre 2019

Commençons pas le commencement : Qu’est-ce que l’hivernage ?

Quand le froid de l’hiver pointe de nouveau le bout de son nez et qu’il inflige sa morsure glacée dès que vous posez un pied dehors, il semble préférable de rester confiné chez soi avec un chocolat chaud… Vous ne pensez pas ?

Il en va de même pour nos butineuses qui, encore plus sensibles au climat que nous, se serrent en « grappe d’hivernage » à l’intérieur du corps dès que les températures extérieures tombent en dessous des 10°c. Plus il fait froid, plus les abeilles se serrent et plus la grappe est compacte. En son cœur, la température peut monter jusqu’à 35°c, notamment en présence de couvain. Cela leur permet de réchauffer leur nourriture avant de l’ingérer. Une fois les réserves épuisées, ces dernières se déplacent vers la partie supérieure du corps de la ruche.

Vous l’avez compris, même pendant leur hibernation les abeilles sont loin d’avoir les griffes des pattes en éventail. Si vous en avez l’occasion, placez votre oreille contre une ruche et vous pourrez entendre le bourdonnement diligent des ouvrières qui réchauffent leur maison.

La mise en hivernage, plus qu’une visite d’automne, une étape cruciale !

L’hivernage est une étape clef en apiculture, il sera déterminant pour le développement des colonies au printemps.  Effectuer une stimulation au début de l’automne et un contrôle du varroa sont des étapes nécessaires pour avoir de jeunes abeilles en quantité suffisante, bien nourries et en bonne santé pour couvrir la période hivernale.

Il est dit que la saison apicole ne commence pas au printemps mais en automne, aussi lisez bien les conseils qui vont suivre afin de préparer vos colonies avant les premiers froids.

Stockez vos hausses et conservez vos cadres. Une fois les hausses léchées par les abeilles, entreposez vos hausses dans un endroit aéré et à l’abri de la chaleur et de la pluie. Disposez-les sur deux palettes empilées, garnies de 8 cadres maximum. Ajoutez des grilles à reines aux extrémités pour vous prémunir des rongeurs. Ainsi, nul besoin de produits chimiques pour leur protection !

Veillez à conserver vos cadres en excès dans les mêmes conditions que vos hausses. Pour les cadres qui contiendraient encore des résidus de pollen et de miel, conservez-les dans une chambre froide à 10°c afin d’éviter d’attirer les teignes et les guêpes.

Contrôlez le poids de vos ruches. Pour cela, basez-vous sur le poids de la ruche la plus lourde de votre rucher. Vous n’avez pas assez de ruches pour établir une vraie comparaison ? Appuyez-vous sur l’expérience de collègues voisins plus expérimentés. Le poids de la ruche peut varier selon la région, on peut considérer qu’une ruche complète doit peser entre 32 et 35kg. Bien entendu, ce poids peut être plus important notamment en altitude.Pèse ruche SCALAPI 75® ECO avec peson electronique

Nourrissez. La colonie va absorber entre 8 et 15 kg de miel operculé. Elle peut consommer jusqu’à 4kg dès septembre si les conditions météorologiques sont mauvaises.  En cas de manque de réserves, il est conseillé de compléter le poids en distribuant du candi. Les pains de sucre seront plus adaptés que le sirop qui contraint les abeilles à éliminer les excès d’eau.  Si vous constatez un manque de réserve de pollen, n’hésitez pas à compléter votre nourrissement en pollen.

BEEFONDANT, sucre de nourrissement, LE SAC DE 10 KG

En cas de colonies faibles, n’hésitez pas à les resserrer sur un minimum de cadres afin qu’elles ne dépensent pas trop d’énergie à réchauffer l’essaim. Pour cela, utilisez des partitions isolantes recouvertes d’aluminium. Inclinez légèrement votre ruche afin que la condensation s’écoule.

Partition cadre Dadant corps bois/aluminium, super isolante

Protégez vos ruches des rongeurs ! Pour cela réduisez leur entrée afin que ces parasites à poils courts ne s’installent dans les coins délaissés par les abeilles. Vous les empêcherez de grignoter la cire et les réserves de miel au passage. Les perturbations et les vibrations créées pas les squatteurs stressent vos abeilles qui vont de fait consommer plus de miel !

Entrée 380mm lisse avec glissières entrée été/entrée hiver

 

N’HÉSITEZ PAS À NOUS LAISSER UN COMMENTAIRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *