A quoi sert un réfractomètre ?

12 février 2019

Utiliser un réfractomètre

La teneur en eau du miel est un des critères primordiaux lorsqu’on veut mettre sur le marché un produit de qualité. Avec un réfractomètre, vous pouvez déterminer avec précision le contenu en sucre et en eau du miel.

La limite légale d’eau dans le miel fixée par la directive européenne CEE 2001/110 est d’un maximum de 20 %. Cependant en France, la plupart des apiculteurs sʼaccordent à dire qu’il ne faut pas dépasser une teneur en eau de plus de 18 %. Au delà, le risque de fermentation est bien réel

Le réfractomètre a une échelle triple qui donne tous les paramètres à la fois, il indique trois valeurs :

  • Le degré « Baumé » indique la concentration en sucre
  • Le degré « Brix » indique la quantité de sucre (en g) contenue dans 100 g de miel refroidi à 20°C.
  • Le pourcentage d’eau indique la quantité d’eau contenu dans le miel.

Le réfractomètre doit se vérifier au moins une fois par an avant le début de la campagne. Pour réaliser cette vérification, il faudra utiliser une solution de référence, c’est l’étalonnage.

Si l’échantillon de miel a un pourcentage d’eau de moins de 18%, il se conservera sans problème.

Si votre miel est trop humide, vous pouvez faire baisser sa teneur en eau en déshumidifiant l’air ambiant. Vous pouvez analyser l’humidité de l’air avec un hygromètre. Le seuil est de 60 %. (Au dessus le miel absorbe l’eau contenu dans l’air, au dessous l’air absorbe l’eau du miel).

Plusieurs modèles de réfractomètres adaptés à l’analyse du miel :

Naturapi vous propose de tester gratuitement votre miel à l’aide d’un réfractomètre dans tous ses magasins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *