Qualité du Miel

Les abeilles operculent leurs alvéoles dès que le miel est mûr, c’est à dire dès que le taux d’humidité est inférieur à 18%. Sa qualité est proportionnelle à sa maturité. Un miel trop humide risque de fermenter, aussi le taux d’humidité légal est fixé par la commission européenne à 20 %. Si votre miel les dépasse, un déshumidificateur d’air peut être placé dans l’espace de stockage de votre miel pour réduire sa teneur en eau. Notez que le miel absorbe l’eau contenu dans l’air si une pièce franchit les 60%. À l’inverse en dessous de 55%, l’air ambiant absorbe l’eau et le miel se déshumidifie. Pour éviter toute surprise, utilisez un réfractomètre à miel afin d’évaluer le taux d’humidité et ainsi de contrôler la qualité de votre miel. En savoir plus. Nous proposons différentes marques de qualité à petits prix, comme le réfractomètre milwaukee

Filtrer les produits
Loading...

Voici les normes légales pour un miel :

Teneur en eau < 20 %
Sucres réducteurs (glucose et fructose) > 60 % (si nectar) > 45 % (si miellat)
Acidité totale < 50 méq./kg
Indice diastasique > 8
HMF < 40 mg/kg < 80 mg/kg miels tropicaux)

Conserver son miel :

Une fois récolté, conservez votre miel dans un maturateur dans une pièce chaude entre 23 et 25°c. Après un repos de 48 heures, l’écume accumulée sur la surface du miel doit être retirée à l’aide d’une pelle à miel. Si vous conservez votre miel figé dans des maturateurs supérieurs à 50 kg, il faudra vous munir d’une couverture chauffante ou d’un défigeur pour sa liquéfaction et sa mise en pot.