Naturapi

les Ruches complètes

La ruche constitue la base du matériel de l'apiculteur. Son choix doit donc être pensé pour être cohérent avec celui de certains accessoires et notamment le matériel de miellerie. Nous proposons un grand choix de ruches en pin maritime et en cryptomeria pour tous les apiculteurs. Assemblées à tenons, nos ruches sont reconnues pour leur solidité et la qualité de leurs finitions.  La Ruche Dadant se décline en plusieurs versions selon son nombre de cadres : ruche Dadant 8, ruche Dadant 10, ruche Dadant 12. Les modèles présentés ci-dessous sont vendus en ruches complètes : tous les éléments constituant la ruche sont réunis.

Qu’est-ce qu’une ruche Dadant ?

Une ruche Dadant est une ruche de type caisse, dans laquelle on utilise des cadres mobiles. Il s’agit d’un modèle de conception simple et surtout solide, qui a connu un grand succès dès son apparition et qui a permis le développement d’une apiculture plus intensive et de transhumance. Dans sa composition de base on retrouve un plancher (ou plateau) qui sert de fond à la ruche, un corps qui abrite la colonie et les réserves principales, une hausse qui est la partie récoltée par l’apiculteur et qui correspond à un demi-corps en hauteur, et un toit.

Pourquoi Ruche Dadant ?

La ruche Dadant tient son nom de son concepteur, Charles Dadant, qui mit au point ce format de ruche à cadres mobiles à la fin du XIXème siècle. Charles Dadant, né en France en 1817, était cirier et émigra aux Etats-Unis où il devint rapidement celui que l’on considère aujourd’hui comme le père de l’apiculture moderne. Il inventa la ruche à cadres et fonda à Hamilton en Illinois, l'une des premières fabriques de matériel apicole. L'usine reste aujourd’hui encore la propriété de la famille Dadant.

Quelle est la différence entre une ruche Dadant et une ruche Langstroth ?

La ruche Langstroth (qui tient elle aussi son nom de son inventeur le révérend américain Lorenzo Langstroth), est également une ruche de type « caisse », à cadres mobiles. Si ses dimensions sont très proches de celles de la ruche Dadant, elle est conduite en divisible, c’est-à-dire que le corps de ruche et la hausse sont de mêmes dimensions. Cette différence induit un plus grand volume autant pour la colonie que pour le stockage du miel, on la préfère donc dans les régions chaudes dans lesquelles la période d’hivernage est courte.

Quelle est la différence entre une ruche Dadant et une ruche Warré ?

La ruche Warré, imaginée par l’abbé Emile Warré dans la première partie du XXème siècle, est différente de la ruche Dadant. C’est une ruche de type « caisse », mais son format est plus petit, et carré. Un corps de ruche warré mesure 30cm de côté pour 21cm de hauteur. C’est un format qui est basé sur les dimensions des rayons que construisent les abeilles à l’état sauvage. Comme pour la ruche Langstroth, la ruche Warré se conduit en divisible, avec des éléments aux dimensions identiques. Une autre différence réside dans le type de cadres utilisés pour la construction des rayons de cire, car au lieu de cadres filés puis cirés, on préfère utiliser de simples barrettes de bois sur lesquelles l’apiculteur dépose une amorce de cire.

Les différents types de ruche Dadant

La ruche Dadant pour 10 cadres droits est le modèle standard le plus utilisé de nos jours. Ce modèle a cependant été décliné dans différentes largeurs, mais aussi pour cadres Hoffmann, c’est-à-dire qu’on l’équipe alors de bandes lisses plutôt que de crémaillères. Pour l’élevage on peut choisir d’utiliser une ruche Dadant pour 12 cadres. Pour la division de ruches et l’élevage d’essaims on choisira le format Dadant 6 cadres, dont le petit espace permettra à la colonie de se développer sans épuiser ses ressources. Il existe aussi des ruchettes au format Dadant 5, mais ce modèle est moins utilisé depuis quelques années. Enfin, chez Naturapi nous avons développé un format hybride, pour 8 cadres droits, aux nombreux avantages : Plus légère, plus maniable, elle est idéale pour les miellées de printemps car les abeilles montent plus vite dans la hausse. L’hivernage de la ruche est optimisé en raison du volume plus faible. Son format réduit permet en outre de transhumer quelques ruches en plus !

Comment fonctionne une ruche Dadant ?

Dans une ruche Dadant, on délimite un premier espace réservé à la colonie et aux réserves, le corps de ruche, et un second, dédié à la récolte et qui peut être superposé, c’est la hausse. Une fois l’essaim bien développé dans le corps de ruche, l’apiculteur installe par-dessus une hausse, avec des cadres garnis de cire, que les abeilles vont remplir de miel. Lorsque la hausse est pleine de miel, on peut soit en ajouter une nouvelle par-dessus, soit la récolter pour extraire le miel, sans prélever les réserves de pollen et de nectar du corps de ruche, ni prendre le risque de supprimer du couvain.

Comment extraire du miel sur une ruche Dadant

Le choix de la ruche Dadant est l’un des plus prisé en grande partie parce qu’il permet de récolter facilement de grands volumes de miel. Une fois récoltés, les cadres de hausses sont désoperculés, c’est-à-dire que l’on retire la fine couche de cire déposée sur les abeilles pour préserver le miel, à l’aide d’un couteau à désoperculer, d’une herse ou d’un rouleau à pointes. Le cadre est ensuite passé dans un extracteur à miel, lequel, actionné manuellement ou par un moteur, va permettre grâce à la force centrifuge de libérer le miel des alvéoles de cire.

Quelle quantité de miel peut produire une ruche Dadant

On estime qu’une hausse Dadant remplie de miel en contient entre 15 et 18 kg, mais tout dépend du niveau de remplissage et de la viscosité du miel, et le volume récolté dépend de nombreux facteurs, le paramètre le plus décisif restant la météo et son impact sur la saison. Si l’année est très favorable, on peut récolter jusqu’à 5 voir 7 hausses pour une seule et même ruche, soit une centaine de kilos de miel ! Le plus souvent, il est plutôt question de 1 à 2 hausses par ruche et par année, mais on voit parfois des années de misères qui ne permettent de récolter que quelques kilos. C’est la nature qui décide en apiculture !

Comment installer une ruche Dadant ?

Comme pour tous les types de ruches, il est important avant d’installer une première ruche de s’enquérir des modalités techniques et administratives qui entourent l’apiculture. Une fois formé pour accueillir un premier essaim, prévoyez un support de ruche pour protéger le fond de l’humidité. Les éléments sont ensuite simplement superposés, en veillant à un parfait ajustement pour conserver la chaleur et garantir une bonne isolation, un point qui sera crucial en hiver pour assurer la survie de la colonie.

Combien mesure une ruche Dadant ?

Le format du corps de ruche Dadant pour 10 cadres est : 500x430x315 mm. La hausse mesure quant à elle 500x430x171mm. Chez Naturapi nous avons fait le choix de fabriquer tous nos éléments de ruche avec une épaisseur de 25mm, qui leur confère une grande robustesse et une parfaite compatibilité.

Combien pèse une ruche Dadant

A vide, ce qui va déterminer le poids de la ruche, c’est l’essence de bois utilisée. Naturapi vous propose 3 gammes de bois :

  •   La ruche Greenbee, en impérial avec un assemblage à tenons, qui est extrêmement légère, et imputrescible, pour laquelle un corps vide pèse environ 4,2 kg.
  •   La ruche Beenature en épicéa qui est un peu plus lourde mais conçue avec un assemblage mi-bois, pour laquelle un corps vide pèse environ 5,6kg
  •   La ruche Naturapi, en pin maritime, avec un assemblage à tenons, qui est la championne de la solidité, c’est une ruche plutôt sédentaire dont le corps vide pèse environ 8 kg.

Il existe aussi des ruches en plastique, dont le corps vide pèse aux alentours de 4 kg.

Comment déplacer une ruche Dadant

En dehors des déplacements liés aux transhumances sur différentes miellées il n’y a pas vraiment lieu déplacer une ruche, et c’est même une démarche périlleuse car si les abeilles sont désorientées dans le rayon de 3kg qu’elles cartographient en butinant, elles risquent de ne pas retrouver la ruche. Il faut toujours aller au-delà de cette distance si on déplace une ruche. Si pour une raison pratique vous devez la déplacer de quelques centimètres ou mètres sur le rucher, il va falloir vous armer de patience car l’on préconise de ne déplacer la ruche que de 5 à 10 cm maximum par jour ! Une précaution en prendre est de sangler la ruche pour maintenir tous les éléments attachés entre eux, ou bien à minima d’utiliser des fixe-éléments pour solidariser le plancher et le corps.

Quelle distance entre une ruche complète et une habitation

Cette distance est réglementée par le Code rural et de la pêche maritime (Art. L. 211-6, L.211-7 et Art. R. 211-2) et peut-être complétée selon les régions par un arrêté préfectoral ou municipal relatif aux emplacements des ruches.

Les ruches devront être placées de telle sorte qu’elles soient distantes d’au moins 20 mètres de la voie publique et des propriétés voisines. Dans le cas où les propriétés voisines sont des bois, des landes ou des friches, cette distance est de 10 mètres au moins. Elle est de 100 mètres au moins, si les propriétés voisines sont des habitations ou des établissements à caractère collectif (hôpitaux, casernes, écoles, etc.)

Comment composer sa ruche Dadant ?

Vous pouvez vous procurer une ruche en kit à monter, ou bien choisir une ruche composée d’éléments déjà montés qu’il suffira de superposer. Naturapi vous propose une large gamme de ruches prêtes à l’emploi qui vous faciliteront la tâche : ruches complètes avec cadres, ruches déjà peintes ou déjà traitées à l’huile de lin. Vous trouverez également à notre catalogue tous les éléments vendus séparément pour composer votre ruche idéale, celle qui correspond à votre région, votre usage, vos goûts !

Comment choisir sa ruche Dadant ?

Le plus simple est de commencer avec le modèle standard, pour 10 cadres droits, car c’est le système pour lequel on trouve aujourd’hui le plus grand nombre d’éléments compatibles : nourrisseurs, couvre-cadres, toits, entrées de ruche…

Pour ne manquer de rien avant d’accueillir une colonie d’abeilles, privilégiez une ruche complète, déjà composée, avec un plancher, un corps, une hausse, un couvre-cadres et un toit. Il sera toujours temps par la suite d’ajouter des éléments complémentaires comme un nourrisseur, un isolant ou des pièces de quincaillerie.

Quelle est le meilleur type de ruche complète ?

Il n’y a pas de ruche parfaite, ll n’y a que de bons apiculteurs qui savent adapter leur matériel à leur région, leur pratique, leur race d’abeilles !

La ruche de type Dadant 10 est certainement la plus utilisée en Europe. Dès le printemps, on place sur le corps de ruche une ou plusieurs hausses, afin que les abeilles puissent emmagasiner leur récolte. C’est une ruche à cadres mobiles. Elle est accessible aux apiculteurs débutants comme aux professionnels. Très utilisée, ses éléments sont standards et faciles à se procurer. Ce standard a été décliné en Dadant 12 cadres pour obtenir de grandes colonies d'abeilles, parfaite pour faire des divisions. Nous avons également développé une ruche Dadant 8 cadres, plus légère et optimisée pour les miellées de printemps.

La Ruche Langstroth est le second modèle de ruche utilisé à travers le monde. On la trouve en France principalement dans le Sud-Ouest. Souvent conduite en ruche divisible, c’est-à-dire que le corps de ruche et les hausses sont de même dimension, elle offre l’avantage de n’avoir qu’un seul type de cadre.

La Ruche Warré est de petite dimension comparée aux autres ruches. Un espace volontairement réduit pour éviter aux abeilles de développer beaucoup d'énergie afin de réchauffer l'habitat pendant l'hiver par exemple. Elle fait partie, comme la ruche Voirnot, des Ruches traditionnelles qui sont utilisées principalement en apiculture de loisir.

Quel type de ruche complète pour débuter

La Ruche Dadant se décline en plusieurs versions selon son nombre de cadres : ruche Dadant 8, ruche Dadant 10, ruche Dadant 12. Les modèles présentés ci-dessus sont vendus en ruches complètes : tous les éléments constituant la ruche sont réunis.

Quel est le prix d’une ruche complète ?

Le prix d’une ruche complète dépend de sa composition. Chez Naturapi nous avons élaboré des packs ruches complètes pour tous les besoins et tous les budgets. Une ruche basique avec un plancher, un corps, un toit coute une cinquantaine d’euros. Comptez 100 euros pour ajouter une hausse et les cadres filés pour corps et pour hausse. Enfin, une ruche prête à l’emploi avec les cadres cirés et la quincaillerie coute de 150 à 200 euros selon la finition choisie, le type de toit etc…

Combien de cadre dans une ruche Dadant ?

Si l’on utilise une ruche standard au format Dadant 10, on a besoin de 10 cadres pour le corps de ruche. Pour la hausse, le modèle le plus courant peut contenir 9 cadres, mais il existe des hausses équipées de crémaillères pour 8 cadres. Une hausse 8 cadres emmagasine un peu moins de miel mais l’espacement étant plus grand entre les cadres, les manipulations sont plus faciles et le risque d’abîmer les rayons de miel est réduit.

Comment entretenir sa ruche Dadant ?

Robuste et nature, le bois nécessite cependant d’être protégé pour durer dans le temps. La protection se fait classiquement à la peinture, mais on peut utiliser aussi l’huile de lin qui est un excellent produit pour le traitement des ruches, à condition de la choisir vierge et de première pression à froid. Naturapi vous propose une large gamme de peintures adaptées à une utilisation sur les ruches, non nocives pour les abeilles, à base d’huiles végétales naturelles.

En fin de saison, les éléments vides doivent être désinfectés à la flamme de façon à éliminer les résidus de bactéries ou spores de maladies.

Toujours soumis à l’humidité, les planchers de ruche se décomposent en une dizaine d’années, quelles que soient les précautions prises en amont, et doivent donc être renouvelés.

Comment protéger sa ruche Dadant de l’hiver ?

Pour améliorer l’isolation, le choix d’un toit de ruche épais et suffisamment large est primordial. Chez Naturapi nous avons fait le choix de toit d’une hauteur de 105 mm, qui permet de glisser un isolant dessous. Plus le toit est large, plus il protège les parois de la ruche, mais un excès inverse n’est pas souhaitable pour éviter une déperdition de chaleur. Il vaut mieux que les côtés du toit soient bien rapprochés des parois de la ruche pour assurer l’étanchéité. Le toit chalet permet une bonne ventilation grâce à son ouverture grillagée, et évite en outre à l’eau ou la neige de stagner au-dessus de la ruche.

Comment repeindre sa ruche Dadant ?

Rappelons déjà un point crucial, l’intérieur de la ruche ne se peint pas ! Les abeilles l’enduisent de cire et de propolis, ce qui lui assure une étanchéité à toute épreuve.

Pour l’extérieur, au-delà du pur plaisir esthétique, donner des couleurs aux ruches peut jouer un rôle important dans la protection du bois, à condition d’utiliser des produits adaptés : Si le traitement préalable à l'huile de lin est toujours souhaitable pour assurer une bonne étanchéité à la ruche et prolonger sa durée de vie, l'ajout d'une peinture pour ruche sans solvant permet non seulement de les distinguer, mais encore de protéger le bois contre l'usure liée aux intempéries, en évitant la décomposition de la fibre du bois.

Si la ruche est neuve, et le bois brut, nos peintures naturelles peuvent être appliquées telles quelles, au pinceau ou avec un petit rouleau. Si la ruche a déjà été peinte précédemment, il est préférable de la poncer légèrement pour supprimer les éventuelles cloques ou éraflures avant d’appliquer une nouvelle couche. Une ruche traitée à l’huile de lin peut être peinte avec nos peintures naturelles ou avec une peinture suédoise à base de farine.

Comment cirer des cadres de ruches Dadant ?

Spontanément, les abeilles construisent des cellules de formats très variables. Pour les obliger à construire des rayons comportant un maximum de cellules d’ouvrières, on monte dans les cadres des feuilles de cire gaufrées. Il en existe aussi au format des cellules de bourdons, c’est ce que l’on appelle la « cire à mâles ».

Les cadres s’achètent le plus souvent filés, l’apiculteur n’a alors qu’à poser la feuille de cire dessus. Pour qu’elle soit parfaitement fixée, on la glisse dans la rainure prévue à cet effet dans la tête de cadre, et on vient ensuite chauffer pendant quelques secondes les fils du cadre à l’aide d’un transformateur. Sous l’effet de la chaleur, la cire s’incruste sur les fils du cadre et la feuille est fixée.

On peut compléter cette manipulation, notamment pour les cadres filés à la verticale, de l’application d’un mince filet de cire liquide dans la rainure de chaque côté de la tête de cadre. On utilise pour cela une burette à cire ou un tube coule-cire.

Il existe également des feuilles de plastique alvéolées, au format Dadant, neutre ou même pré-cirées, qui peuvent être utilisées en complément et qui ont une très grande durée de vie. Ces feuilles très résistantes peuvent aussi être passées à l’extracteur à miel, et utilisées indéfiniment.