Comment utiliser un cérificateur solaire ?

16 septembre 2021

Quand on pense à la cire d’abeille, c’est souvent l’image d’une “pâte douce et dorée au parfum chaud et sucré”, légèrement collante qui nous vient à l’esprit. Et pourtant la cire fraichement sécrétée est transparente et inodore. Sa couleur et son odeur caractéristiques proviennent du contact avec le miel, le pollen et la propolis. Avec le temps, elle finit par foncer, jusqu’à devenir presque noire au bout de quelques saisons.

 

Cérificateur solaire en métal, il permet de faire fondre la cire d’opercules et de cadres.

 

Qu’est-ce qu’un cérificateur solaire ?

Le cérificateur solaire est le meilleur allié de l’amateur pour faire fondre la cire. C’est un matériel peu onéreux, facile d’utilisation, que l’apiculteur peut confectionner lui-même. Les cérificateurs solaires peuvent être fabriqués en bois ou en métal. Certains utilisent un vieux congélateur pour créer un cérificateur maison.
En règle générale, un cérificateur se présente de la manière suivante : une caisse fermée par un double vitrage en guise de toit ouvrant. Le fond du cérificateur est en pente. Une fois en plein soleil, la cire fond et tombe dans un réceptacle avec de l’eau. Une fois la cire refroidie, elle adopte la forme du contenant. On obtient ainsi un pain de cire.

Cérificateur solaire ouvert.

Comment utiliser un cérificateur solaire ?

La cire d’abeille fond très bien avec la chaleur solaire. Contrairement au traitement de la cire avec une chaudière traditionnelle, la cire de cérificateur solaire n’est ni cuite, ni surchauffée.

  • Le volume du cérificateur solaire doit être adapté au nombre de ruches que vous avez. Il n’est pas nécessaire de prévoir un gros volume. En période de forte chaleur, la cire fond rapidement.
  • Si vous placez à l’intérieur des cadres filés et cirés pour les réutiliser par la suite, assurez-vous qu’ils proviennent bien de ruches saines. Si le moindre soupçon de loque subsiste, vous devrez les désinfecter préalablement dans un bain de soude caustique.
  • Si le coffre du cérificateur ne l’est pas déjà, vous pouvez le peindre en noir afin d’augmenter l’absorption des rayons solaires.
  • Le cérificateur solaire doit être incliné à 15° afin que la vitre soit plus ou moins perpendiculaire aux rayons du soleil.
  • Une grille métallique est placée vers le fonds pour filtrer le plus gros des impuretés de la cire.
  • Les cérificateurs solaires sont souvent montés sur pivots. Ainsi, il est plus facile de les orienter vers le soleil plusieurs fois par jour. Certains cérificateurs solaires sont équipés d’un système d’horloge permettant à ce dernier de suivre le soleil automatiquement.

Ce système est conditionné par la météo et fonctionne uniquement en période de soleil. Notez que seuls 70 à 80 % de cire provenant de brèches noircies sont exploitables, les traces de cocons retenant la cire en faisant éponge. Cette cire a moins de valeur, privilégiez la cire d’opercules pour vos futures feuilles cirées.

 

Recyclage de la cire en fonction de sa qualité.

 

Pourquoi récolter la cire d’abeilles ?

Les abeilles produisent la cire principalement au printemps, pendant les jours de miellée, la période d’essaimage et d’élevage. Garder la cire d’opercule est un atout, vous pouvez la faire fondre et l’utiliser sous forme de feuilles de cire d’abeilles. Une fois fixées sur les cadres, les abeilles s’empressent d’étirer la cire pour former les nouveaux cadres bâtis. De cette manière, vous obtenez des cadres remplis plus rapidement.

Vous avez également la possibilité de faire fondre la cire des vieux cadres que vous souhaitez réhabiliter. Il est déconseillé de réutiliser la vieille cire pour les nouveaux cadres. La qualité de la cire a beaucoup évolué depuis plus d’une vingtaine d’année. Des molécules provenant des traitements chimiques contre le varroa peuvent encore se trouver dans le corps gras de la cire. Afin de préserver la santé de vos abeilles, mieux vaut éviter de la recycler dans la confection de feuilles de cire. Préférez-la plutôt pour la fabrication d’encaustiques ou de bougies.

Comment récolter la cire d’abeilles ?

La cire d’opercules s’obtient au moment de la récolte des cadres de hausse. En effet, afin de récupérer le miel, il vous faut retirer la fine couche de cire qui opercule les cadres de hausse. À l’aide d’un couteau chauffé et d’une herse à désoperculer, vous pouvez désoperculer les cadres de hausse au-dessus d’un bac décanteur. La cire tombée est imbibée d’une grande quantité de miel. Pour rappel pour à peine 2 kg de cire d’opercules secs, 100 kg de miel peuvent en être extraits ! Nous vous conseillons d’extraire la précieuse récolte grâce à une centrifugeuse, ou encore un pressoir.

Il est possible également de donner cette cire à lécher à vos abeilles. Elles vous rendront une cire dépourvue de la moindre goutte de miel.

Réaliser ses propres feuilles de cire d’abeilles.

Pour obtenir des feuilles gaufrées à partir de votre cire d’abeilles, plusieurs choix s’offrent à vous :

Faites appel à nos services !

Nous gaufrons votre lot de cire d’opercules dès 25 kg, nous reprenons ou échangeons votre cire en blocs contre des feuilles déjà cirées Toutes nos cires sont garanties sans additifs et sont élaborées uniquement à partir de cires d’opercules. Nous portons la plus grande attention à leur qualité et leur méthode de fabrication, afin de garantir une cire la plus pure possible.
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre magasin Naturapi ou nous contacter par téléphone.

Le gaufrier manuel

Un gaufrier à cire manuel est un excellent outil pour réaliser par vous-même les feuilles de cire dont vous aurez besoin pour la saison. Le gaufrier à cire est composé de deux plaques alvéolées en silicone qui serviront de moule pour la confection de feuilles gaufrées, d’un circuit de refroidissement à eau et d’un bac de récupération des excédents de moulage.


Cire de vieux cadre. Photo de Archana GS provenant de Pexels


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *