Comment bien désinfecter votre matériel ?

18 novembre 2020

Que ce soit à cause de la maladie qui rôde dernièrement ou bien de vos colonies endormies, vous avez plus d’une raison de rester à la maison ! C’est donc l’occasion idéale pour vous organiser pour la prochaine saison. Les mois d’hiver sont propices à la planification du travail à venir, et les sujets de réflexions ne manquent pas !
Profitez de ce temps mort pour établir un planning de vos interventions au rucher, à l’atelier, ou dans votre miellerie.

La santé de vos colonies

L’adage “mieux vaut prévenir que guérir” n’a jamais été aussi vrai qu’en apiculture. À la manière d’une méchante prophétie, une pathologie est dévastatrice sur vos colonies si trois conditions sont remplies : la présence de l’agent pathogène, une cause externe favorisante (météo, désordre alimentaire, intoxication) et la situation de la colonie (colonie faible, carencée, parasitée…).
Notez que les ruches alignées favorisent le phénomène de dérive ; ce moment où une abeille gorgée de nectar donne le fruit de sa récolte à la mauvaise colonie. Les ruches des extrémités deviennent alors très populeuses ce qui entraîne plus facilement une dissémination des maladies. Pour éviter toutes dérives et leurs conséquences, regroupez vos ruches en petits groupes de 3 ou 4 en les orientant différemment.
Il est primordial de travailler avec un matériel bien désinfecté. C’est une précaution qui doit être appliquée régulièrement, mais une remise à niveau est toujours la bienvenue en fin de saison.

Votre lève-cadres.

Si les spores des loques résistent pendant au moins 40 ans sur une surface métallique, seules les flammes et la javel peuvent en venir à bout. Pour garantir une désinfection parfaite de votre lève-cadres, trempez-le dans une eau javellisée et/ou passez-le sous la flamme d’un chalumeau.

Le bois des ruches et ruchettes.

La désinfection des ruches s’effectue au chalumeau. Avant que la flamme ne lèche le bois, veillez à ce que ce dernier soit bien à nu. Avant tout traitement, raclez le bois pour en retirer la propolis et la cire qui pourraient bouillir et abîmer leur surface. La flamme du chalumeau apportera une couleur de pain bruni. Cette opération doit s’effectuer bien entendu en extérieur afin d’éviter tout risque d’incendie. Il est plus aisé de les effectuer en hiver afin de ne pas être dérangé par vos abeilles. Ces dernières étant gentiment confinées au chaud dans leur ruche.

Grillages et éléments de ruche.

Même traitement que pour le bois de vos ruches pour les grillages ! Pour éliminer toutes traces de maladie, il faudra les passer sous la flamme. Pensez bien à tous les éléments en métal de vos ruchettes et ruches : le grillage des plateaux de ruches, les grilles à reine, etc. Les éléments de ruche tels que les couvre-cadres, les planchers, etc.

Les ruches et éléments en plastique ou en toile.

La désinfection des objets en plastique se fait à l’eau de javel à raison de 300 ml de javel (à 2,6 % chlore actif) pour 1 L d’eau. Si vous ajoutez 5 % de liquide vaisselle vous pourrez mieux mouiller et recouvrir les surfaces à traiter. Grattez bien les morceaux de cire et de propolis. Une fois fait, laissez tremper pendant 15 minutes environ. Ajoutez 15 minutes supplémentaires pour tous les rayons et toutes vos feuilles plastiques de hausse et de corps. Notez que les traitements à la mèche soufrée peuvent purifier vos cadres, notamment vos cadres déjà cirés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *