Fleurs mellifères : Quelles fleurs semer pour les abeilles ?

31 mai 2024

Le terme « mellifère » provenant du latin « mellis » signifie miel. En effet, les fleurs mellifères sont utilisées par les abeilles pour produire du miel et assurer leur nutrition. De plus en plus rares et difficiles d’accès pour les insectes pollinisateurs, les plantes mellifères jouent un rôle important dans l’équilibre de notre écosystème.

Qu’est-ce qu’une fleur mellifère ?

Une fleur mellifère, souvent appelée « fleur à abeille » produit du nectar et du pollen en grande quantité. Grâce à leur présence, les insectes pollinisateurs dispersent le pollen et fécondent les fleurs, assurant ainsi la reproduction des plantes. Les abeilles, en butinant de fleur en fleur, transportent le pollen d’une plante à l’autre. Ce processus de fécondation permet aux plantes de produire des graines et des fruits. Sans pollinisation, de nombreuses espèces végétales ne pourraient pas se reproduire.

Ces plantes sont également essentielles pour la survie des insectes pollinisateurs. En effet, la survie des abeilles dépend en grande partie de la disponibilité du nectar et du pollen des fleurs dans leur environnement. D’où l’importance de préserver les plantes mellifères dans notre écosystème.

Fleur mellifère
Phacélie mellifère

L’importance des fleurs mellifères pour les abeilles

Par leur composition, les fleurs mellifères attirent les insectes pollinisateurs : notamment les abeilles, qui participent pleinement à la pollinisation du jardin. En effet, les abeilles jouent un rôle essentiel dans la pollinisation de nombreuses cultures : elles assurent 75% des cultures alimentaires. En favorisant la pollinisation, les abeilles contribuent à la richesse de la flore et à la survie de nombreuses espèces.

Les fleurs mellifères se divisent en deux catégories distinctes en fonction de leur contribution à la pollinisation : les fleurs produisant du nectar ainsi que les fleurs produisant du pollen.

Certaines fleurs sont riches en nectar, un liquide sucré produit par les glandes des fleurs. Le nectar est une source d’énergie pour les abeilles et autres insectes pollinisateurs. Les abeilles butinent ces fleurs pour collecter le nectar, qu’elles stockent dans leur estomac. En transportant le nectar d’une fleur à l’autre, les abeilles favorisent la pollinisation croisée. La lavande, le tournesol, le romarin ou encore le merisier sont des fleurs mellifères riches en nectar.

Tandis que les fleurs produisant du pollen opèrent une fonction différentes dans le cycle de vie de l’abeille. Les abeilles collectent le pollen en le frottant sur leurs pattes et leur corps. Elles transportent ensuite ce pollen vers d’autres fleurs, ce qui permet le fécondation des ovules. Le pollen est une source de protéines essentielle pour le développement des larves d’abeilles. Le pissenlit, le coquelicot, la digitale, ou encore la consoude sont des plantes riches en pollen. Parmi les fleurs mellifères, il est également possible de planter des « arbres pour les abeilles » riches en pollen et en nectar.

Quelle est la fleur la plus mellifère ?

Plus de 500 espèces de plantes de nos régions sont mellifères. Parmi elles, voici quelques fleurs particulièrement appréciée par les abeilles :

  • Phacélie : considéré comme l’une des plantes favorites des abeilles, devant la bourrache et le mélilot, c’est une plante extrêmement mellifère
  • Trèfle : les abeilles sont attirées par les fleurs vibrantes du trèfle, les fleurs de trèfle ont développées certaines adaptations qui les rendent encore plus attrayantes pour les abeilles.
  • Sainfoin : plante mellifère par excellence, les fleurs de sainfoin stimulent l’activité des abeilles dans la fabrication du miel
  • Bourrache : très attractive pour les abeilles, elle favorise grandement la pollinisation des cultures présentes dans le potager
  • Romarin : plante aromatique, c’est une fleur mellifère par excellence, le romarin contribue à la pollinisation des cultures voisines.

Les arbres attirent également de nombreux insectes butineurs. Certains sont célèbres pour le délicieux miel qui en est extrait. Par exemple, le châtaignier, la châtaigner ou encore le paulownia.

fleur mellifère
Abeille butinant une fleur de trèfle

Quand semer les fleurs mellifères ?

La période idéale pour cultiver des fleurs mellifères dépend de plusieurs facteurs, tels que le type de fleurs que vous souhaitez planter, votre climat et la date de la dernière gelée printanière. En général, il est recommandé de commencer à semer les graines mellifères dès le début du printemps, soit entre mars et avril. Cela permettra aux plantes de s’enraciner et de se développer avant l’arrivée de la chaleur estivale. Voici quelques précisions selon le type de fleurs que vous souhaitez semer :

  • Pour les fleurs mellifères printanières: comme les bourraches, les primevères et les narcisses, il est préférable de les planter à l’automne, entre septembre et octobre.
  • Pour les fleurs mellifères estivales: comme la phacélie, la lavande ou le trèfle, il est possible de les semer au printemps ou en été.
  • Pour les arbres et arbustes mellifères: comme les pommiers, les tilleuls et les châtaigniers, il est préférable de les planter en automne ou au début de printemps.

Comment semer des fleurs mellifères ?

En semant des fleurs attractives pour les abeilles, vous contribuez à leur équilibre alimentaire et à la pollinisation. Optez pour des variétés qui fleurissent tout au long de l’été pour offrir une source continue de nourriture aux abeilles. Si vous avez un espace inutilisé dans votre jardin, laissez-le en jachère. Les herbes sauvages et les fleurs spontanées fournissent une source de nourriture pour les abeilles et autres pollinisateurs. En cultivant ces plantes et en préservant des espaces naturels, vous contribuez à la santé des abeilles et à la biodiversité de notre environnement. Vous retrouvez des sachets de graines de fleurs mellifères à semer sur le site Naturapi pour participer à la pollinisation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *