Comment remplacer une reine ?

6 juillet 2021

La reine est morte, longue vie à la reine !
Ou dit autrement, la colonie a été remérée. Toutes les races d’abeilles ne sont pas capables de se reproduire seule, encore moins les abeilles domestiques telles que nous les connaissons. Le remérage signifie que la vieille reine d’une colonie a été remplacée par une plus jeune. Il peut être effectué de manière naturelle par les abeilles de la colonie en période d’essaimage ou lorsque la reine a disparu ou ne peut plus pondre. Selon la situation, l’apiculteur peut être à l’origine d’un changement des reines (ou remérage).

Reine
Une reine est marquée de la couleur de son année, pour être plus vite repérée dans la ruche !

Quand changer de reine dans une ruche ?

Il existe plusieurs raisons qui peuvent conduire l’apiculteur à vouloir effectuer un remérage.

En cas de risque de ruche bourdonneuse / colonie orpheline.

La ponte est un point essentiel pour la survie d’une colonie d’abeilles. C’est durant les premières visites de printemps que l’apiculteur vérifie la qualité de la ponte de la ruche. Si même après un premier nourrissement au sirop stimulant, une ponte en mosaïque est constatée : la reine est déficiente. La colonie va décroître et cette dernière risque de périr.
Avant de procéder à un remérage, il est important de maintenir un niveau de population correct. Le remérage pourra s’effectuer une fois les conditions météorologiques favorables.

Éviter un essaimage précoce.

Certains apiculteurs professionnels décident de changer la reine tous les deux ans en moyenne. En période d’essaimage, les jeunes reines sont effectivement moins promptes à quitter la ruche.
De plus, si la colonie continue de croître, les risques d’essaimage s’accentuent. La grille à reine permet une meilleure régulation de la colonie. En la plaçant entre le corps et la hausse, la jeune reine est cantonnée dans le corps et ne pourra pas pondre dans la hausse.

Avoir un meilleur suivi des générations.

Le renouvellement des reines permet à l’apiculteur professionnel un meilleur suivi de la génétique de ses abeilles. Il peut ainsi mieux connaître les forces et les faiblesses de ses colonies. On vous apprend dans un autre article comment choisir une reine d’abeille pour sa colonie.
Une agressivité excessive ou la présence d’une maladie (mycose, loque européenne, etc…), peut aussi justifier le remplacement de la reine.

 

Le remérage peut être fait pas l’apiculteur grâce à des cagettes d’introduction.

 

Quand acheter une reine abeille ?

Le remérage implique la suppression de la reine âgée. Qu’elle soit tuée par accident ou par l’apiculteur, celle-ci doit disparaître pour que la colonie soit orpheline et accepte sa jeune remplaçante que vous aurez achetée au préalable.

Avril à juin

C’est tôt en saison qu’il est le plus facile de trouver la reine à supprimer. La colonie aura également plus de chance de se développer suffisamment pour avoir une production de miel.

On peut avoir à remplacer la vieille reine lorsque la quantité de couvain au printemps est plus faible que dans la plupart des autres colonies. Le couvain présente un aspect en mosaïque, ce qui témoigne d’un manque de vigueur de la reine. Si la ponte des mâles (cellules bombées) est précoce et abondante (fin Mars début Avril). C’est le signe d’un essaimage naturel probable.

Juillet à septembre

Le renouvellement des reines en fin de saison permet d’hiverner de jeunes reines qui auront une production optimum l’année suivante avec peu de risques d’orphelinage pendant l’hivernage.

Nous proposons à la vente des reines fécondées marquées, en cagettes de transport avec leurs accompagnatrices durant ces périodes charnières. Elles proviennent exclusivement d’élevages de l’Union Européenne.

Comment changer de reine dans une ruche ?

Éliminer la vieille reine

Technique 1 : à la main.

Il n’est pas facile de trouver la reine d’abeille à éliminer. Si vous avez de bons yeux, ce n’est pas mission impossible pour autant. Si vous la trouvez en examinant les cadres, elle peut être tuée en la serrant entre vos doigts. Une fois occise, cette dernière doit être jetée en dehors de la ruche. Même morte, elle dégage encore des phéromones qui peuvent laisser penser aux abeilles qu’elle est toujours en vie.

Technique 2 : Le linge blanc ou le toit retourné.

Si vous ne trouvez pas la reine, emmenez la ruche à l’écart du reste du rucher. Secouez toutes les abeilles sur un linge blanc ou sur un toit retourné, puis replacez aussitôt la ruche à son emplacement initial. Toutes les abeilles devraient regagner leur habitat sans la reine et quelques accompagnatrices.

Technique 3 : ruche vide avec une grille à reine

Vous pouvez brosser les abeilles au-dessus d’une ruche garnie de deux cadres afin que ces dernières se maintiennent dans la ruche. Le corps de ruche est surmonté d’une grille à reine et d’une hausse vide. Les abeilles passeront à travers la grille exceptée la reine.

Remérage naturel des reines

Si la ruche est bourdonneuse, mais que les abeilles occupent entre quatre à cinq cadres, il est possible de donner du travail pour les nourrices. Placer deux cadres de ponte fraiche, operculés et non-operculés dans la ruche, permettra à ces dernières d’élever une reine.
Une fois les cadres placés, il faudra s’armer de patience et ne pas les déranger pendant 5 à 6 semaines. C’est le temps nécessaire pour la prise de pouvoir d’une nouvelle reine. Une fois cette période achevée, il est primordial de nourrir au sirop en quantité importante (de deux à trois litres). L’apport de sirop soutiendra la colonie et stimulera la ponte de la nouvelle reine.

 

Méthode de remérage avec cagette d’introduction.

 

Comment introduire une reine vierge ou une reine fécondée dans une ruche orpheline ?

Vous pouvez introduire une reine vierge ou une reine fécondée dans votre ruche orpheline. Nous vous recommandons de choisir une reine fécondée ! Avec des reines vierges, vous perdez du temps et vous n’avez pas l’assurance d’une bonne fécondation. La méthode d’introduction est identique pour ces deux types de reines.

Méthode d’introduction des reines avec cage d’expédition

  • Orphelinez la ruche à remérer 2 à 3 jours avant l’introduction de la jeune reine.
  • Le jour J, de préférence en fin de journée, détruisez les amorces de cellules royales.
  • Retirez les accompagnatrices de la cagette d’expédition.
  • On peut aussi faciliter la libération de la reine en perçant un petit trou à travers le Candi.
  • Placez la cagette entre deux cadres de couvain. Afin que l’introduction se passe en douceur, vous pouvez vaporiser de l’eau sucrée sur les abeilles.
  • Nourrissez avec environ deux verres de sirop, surtout en période hors miellée. Les ouvrières libéreront la reine en grignotant le candi.

Méthode d’introduction des reines sur couvain naissant.

L’introduction des reines sur un cadre de couvain naissant est possible grâce à la cage d’introduction Nicot. Une fois l’opercule de la cage retirée et du candi placé dans la réserve, la cage se fixe sur le couvain naissant. Cette méthode permet une introduction en douceur de la reine au sein de la colonie.

  • Remplissez le canal de libération avec du candi sec.
  • Sélectionner un cadre de couvain d’abeilles naissantes construit droit et de préférence provenant de la colonie à remérer.
  • Laissez un 1 cm de passage entre la grille de la cage et le cadre suivant pour un meilleur contact avec les abeilles de la ruche. Pour ce faire, vous pouvez éventuellement retirer un cadre de corps.
  • Brossez les abeilles du cadre et placez-y la cage de manière à bien coller à la cire.
  • Placez la reine par le trou d’introduction et refermez-le à l’aide du bouchon.

L’acceptation de la jeune reine est garantie. Les jeunes abeilles naissantes ne représentent aucun danger pour elle. Au contraire, elles la soignent au mieux et celle-ci peut entamer sa ponte dans les cellules libérées.

  • Après deux jours, le candi est grignoté, libérant ainsi le passage pour la reine qui étendra sa ponte aux restes des cadres.
  • Le contrôle et le retrait de la cage s’effectue 8 à 10 jours après sa mise en place dans la ruche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *