Récupérer un essaim en transit

« Adopter » une colonie d’abeilles sauvages semble la méthode la plus efficace et naturelle pour commencer l’apiculture en amateur.

Trouver des essaims vagabonds se fait malheureusement de plus en plus rare depuis l’expansion du varroa découvert dans les années 40. Toutefois, certaines conditions favorables peuvent provoquer votre chance d’en croiser ; par exemple les miellées de colza déclenchent une véritable fièvre d’essaimage de par la qualité de son pollen et l’abondance du nectar.

Imaginons, un jour votre voisin vous appelle car il connait votre amour du métier et notamment votre appétence pour le miel. Ce dernier, un brin paniqué, vous prie de venir dans son jardin constater la présence d’abeilles dans son tilleul. Une fois sur place, vous levez les yeux sur une magnifique grappe de butineuses, presque offerte. C’est un essaim « en transit », c’est-à-dire qu’il vient tout juste d’arriver sur les lieux et se prépare à partir vers d’autres horizons. Dressons ensemble un plan d’action pour récupérer le précieux essaim.

Assurez-vous tout d’abord d’avoir l’accord de votre voisin pour récupérer l’essaim ou bien que l’essaim soit bien sur un support quelconque qui n’appartient à personne. Vous noterez qu’un apiculteur qui a suivi l’essaim de sa propre ruche peut revendiquer son appartenance selon la loi Napoléonienne ! Il faudra agir le plus rapidement possible, avant le retour des éclaireuses parties à la recherche d’un emplacement d’un nouvel abri.

Vous aurez besoin :

D’une ruchette vide.

 

Un pulvérisateur d’eau ou d’un enfumoir.

Avant toute manipulation sur l’essaim suspendu à une branche, pulvérisez de l’eau en fin brouillard pour alourdir leurs ailes et ainsi faciliter leur capture. Si le diamètre le permet, vous pouvez couper soigneusement la branche avec l’essaim suspendu puis le secouer au-dessus de votre ruche.

L’essaim est trop haut ou trop loin pour que vous l’atteigniez ? Utilisez le cueille essaim ! Outil très pratique pour attraper vos abeilles en hauteur. Il est composé d’un sac dont le fond est attaché d’une ficelle, et d’une longue canne. Vous pourrez introduire l’essaim dans le sac en toile que vous refermerez grâce à la cordelette. Une fois le plus gros de la colonie attrapé, il vous suffira de dénouer la ficelle du bas pour vider le sac et ainsi déposer l’essaim dans votre ruche.

cueille essaim

L’essaim est sur une branche trop grosse ou est contre un support rigide (poteau ou mur) : Il vous suffira de tapoter tout doucement le support tout en enfumant légèrement. Vous observerez que les abeilles montent instinctivement pour se réfugier dans leur nouvel habitat.

Une fois votre essaim capturé, vous n’aurez plus qu’à le transvaser dans votre ruche. Les abeilles en période d’essaimage sont un peu agressives, pensez à vous protéger grâce à une vareuse ou une combinaison !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *