Trouver l’extracteur qui convient à vos besoins !

La saison de la récolte du miel est déjà bien entamée, et vous êtes certainement nombreux à extraire vos cadres de hausse. La plupart d’entre vous, nous en sommes sûrs, ont déjà réalisé qu’extraire le miel de vos ruches demande du temps et de l’énergie !
Nul besoin d’investir dans une chaîne d’extraction pour faire vos propres petits pots de miel. Quelques outils suffisent : couteau à désoperculer, bac décanteur, maturateur avec tamis, toile filtrante et la pièce maîtresse de tout ce processus : l’extracteur à miel.

Comment choisir son extracteur ?

Les pressoirs

Si vous possédez une ruche traditionnelle, à barrettes, ou encore que votre ruche Dadant se compose de cadres à jambage, les rayons de cire operculés sont faciles à découper au couteau et à détacher. Pour en extraire le miel, nous n’aurez qu’à les écraser dans un pressoir ou un broyeur à miel. Leur pressage garantit un miel aux saveurs préservées !

Les extracteurs

L’extraction est l’opération qui consiste à faire sortir le miel des cadres par l’effet de la force centrifuge. Elle projette le miel vers l’intérieur de la paroi, en s’écoulant ce dernier va se concentrer vers la sortie. Les extracteurs sont généralement composés d’une cuve en acier inoxydable, d’une cage dans laquelle sont placés les cadres et d’un robinet à clapet. Il existe deux types d’extraction : radiaire ou tangentielle. Dans une cage radiaire, les cadres sont placés en rayon, à la manière d’une roue de vélo. Ils sont disposés face à la paroi de l’extracteur dans une cage tangentielle. Si vous produisez un miel plus épais ou gélatineux comme le miel de bruyère callune, préférez une cage tangentielle. Comparée à une radiaire, vous pourrez placer moins de cadres, mais l’extraction du miel est grandement facilitée.

Extracteur manuels ou à moteur ?

Pratiques et économiques, les extracteurs manuels sont idéals pour les petits ruchers. Passer d’un extracteur manuel à un extracteur moteur est une question qui se pose à partir du moment où votre nombre de ruches ou votre récolte augmente. De plus, même si les extracteurs à manivelle ont été étudiés de façon à ne pas vous blesser le dos, actionner le levier à répétition peut s’avérer rapidement fatigant. Afin de gagner du temps et du confort, n’hésitez pas à opter pour un extracteur motorisé.

Notez : Un cadre de hausse Dadant rempli correspond à environ 1,3 kg de miel et une hausse pleine correspond à environ 13 kg. Décidez de la taille de votre maturateur en fonction du volume de miel que vous avez récolté. Le niveau de votre miel doit être haut, afin de pouvoir retirer facilement l’écume qui se forme à sa surface au bout de 5 jours. Pour savoir quelle taille de maturateur choisir, calculez la hauteur nécessaire en divisant le volume du miel par la surface du maturateur.

Et concrètement cela donne quoi ?

Attention, prévoyez un extracteur plus grand et motorisé si vous prévoyez déjà d’augmenter le nombre de vos ruches !

Pour une ruche traditionnelle, le pressoir à miel fait du bon travail.

Vous avez une ruche Dadant ? Un extracteur manuel 4 cadres est largement suffisant !

Vous avez entre 2 et 15 ruches, vous pouvez vous tourner vers un extracteur manuel ou motorisé 5 ou 9 cadres.

Entre 15 et 30 ruches, un extracteur 18 cadres sera idéal !

Si vous dépassez les 30 ruches, peut être passez-vous professionnels ?
N’hésitez pas à consulter notre gamme professionnelle d’extracteurs inox à moteur !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée.

Champs Obligatoires *